Rêves urbains

Flânerie au parc de la Villette, au fil de l’exposition Li Wei. Entre gigantisme urbain et petitesse de l’homme, notre vie n’est qu’équilibre…

Flèche d’amour : mon coup de foudre

Le cadre industrielo-naturel que forme le parc de la Villette est un écrin parfait pour cette exposition, dans lequel les photographies de Li Wei entrent parfaitement en résonance.

Ce qui m’a surprise, par delà le gigantisme à couper le souffle des photos, c’est la place de l’homme et le rapport à la femme… Car oui si vous avez bien observé ces images, vous aurez sans doute remarqué que c’est la femme qui mène, notamment dans l’image intitulée Flèche d’amour. Intéressant comme message quand on songe à la place des femmes en Chine.

Dommage qu’il n’y ait pas eu plus de photos, j’aurais bien flâné encore un peu…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s